• À propos

    Je suis un écrivain français, auteur de romans et d'essais. Dans mes livres je m'intéresse aux codes amoureux, aux processus de créativité, à la transmission de récits.

    J'anime un atelier d'écriture narrative au Centre Michel Serres à Paris.

    Pour une biographie plus détaillée➛SGDL.org

  • Romans

    Le Problème avec l'amour

    Roman

    Editions JCLattès, 2017

    www.jclattes.com

    Après la parution de mon essai sur la déclaration d'amour dans les récits, dont le premier et le dernier chapitre sont rédigés sous forme narrative à la première personne, un éditeur m'a suggéré d'écrire le milieu : un récit de ma propre vie amoureuse. Je savais d'avance que ce serait inintéressant. J'ai préféré inventer la vie de Marion. Les personnages de roman ont un sens, la vraie vie n'en a pas. 

     

    Marion est une femme dont toute la vie amoureuse a été influencée par des clichés romantiques. A présent elle a 40 ans, elle est divorcée et mère d'une adolescente, et elle vient de tomber amoureuse. Ce serait pour elle le moment de faire le point sur ce qu'elle a pris jusque là pour des vérités éternelles, mais qui ne sont que des croyances et des attentes d'une autre époque.

    Pour Marion, le problème avec l'amour, c'est : comment aimer au XXIème siècle ?

     

    La Soirée Obama

    Roman

    Éditions Léo Scheer, 2012

    www.leoscheer.com

    Le manuscrit de ce texte, dont le thème est la célébrité, a été refusé par la plupart des éditeurs : selon eux ça n'était ni un roman, ni des nouvelles. Ils ont raison, ça ne ressemble à rien, sinon à un cube dont les faces s'ouvrent l'une après l'autre, et à l'intérieur il n'y a que du vide.  

     

    Quelques amis, expatriés américains et bobo parisiens, organisent une petite soirée pour fêter l'élection de la personne la plus célèbre du monde. Mais pour certains invités, Obama n'est pas le personnage le plus important, loin de là. En effet, ils sont des proches d'une personne célèbre avec qui ils entretiennent des liens ambigus : amour, haine, admiration, mépris, jalousie, dévotion.

    Ainsi se trouvent réunis la fille d'un ministre qui se trouve sous les feux de l'actualité ; un professeur d'économie qui veut sauver le monde et tombe amoureux de la villa de George Clooney ; l'agent d'une star de cinéma victime d'un accident ; une rivale éconduite qui se venge d'une auteure de best-sellers ; une dessinatrice au chômage qui fait scandale au Louvre .

     

    Le Syndrome de Stendhal

    Roman

    Sabine Wespieser Éditeur, 2003

    www.swediteur.com

    J'assistais en auditrice à un colloque sur Balzac, au cours duquel une intervenante a évoqué Adieu. Je ne découvrais pas ce roman de la fulgurance, de la folie et de la reconstitution théâtrale. C'est la façon dont l'intervenante en a parlé qui m'a donné brutalement envie d'en faire une réécriture. Avec un titre en clin d'oeil, bien sûr.

     

    On appelle "syndrome de Stendhal" un malaise physique provoqué par une émotion esthétique intense, dont sont parfois victimes certains visiteurs de grands musées - un peu comme un coup de foudre. Dans ce roman où se côtoient, se rencontrent et se perdent des personnages qui évoluent dans le monde de l'art, ce sont les relations d'amour et d'amitié qui provoquent le malaise. Mais qu'en reste-t-il quand on se contente d'en rêver et de les conserver à l'abri de la poussière, comme dans un musée ?

  • Essais

    Les Inachevées. Le Goût de l'imparfait

    Essai

    Éditions du Seuil, 2008

    Sélection des jury Médicis Essai et Femina Essai

    Traduit en italien et en coréen

    www.seuil.com

    C'était au Stade de France, un soir de juin. On donnait Turandot. Il faisait encore jour, les chanteurs étaient minuscules sur la scène, on entendait les voitures ronfler sur l'A1. Comme je m'ennuyais, j'ai étudié le programme à fond et j'ai appris que Puccini n'avait pas achevé son opéra. Le programme ne disait pas pourquoi. Je me suis avisée qu'il n'était pas le seul artiste à qui c'était arrivé. Bien sur j'avais déjà mon modeste lot de textes inachevés dans mes tiroirs. À l'entr'acte, j'ai demandé à mes amis ce qu'ils en pensaient, ils ne savaient pas non plus pourquoi. Alors j'ai commencé à chercher.

     

    Chaque chapitre de cet essai narrativisé, qu’il s'agisse d'un roman de Truman Capote ou des Esclaves de Michel-Ange, du théâtre de Balzac ou de l’album perdu du Velvet Underground, raconte l’histoire d’une oeuvre d'art inachevée : histoires d’amour, d’argent, de pouvoir, de création.

    Les œuvres inachevées exposent leurs blessures et leurs pansements : les échafaudages, les difficultés, les abandons de l’artiste. Elles sont dans l’entre-deux, entre le premier jet et le chef-d’œuvre. Plus que les œuvres achevées, elles révèlent les secrets de fabrication.

    La Déclaration d'amour. Sur le fil du désir

    Essai

    Éditions Léo Scheer, 2013

    www.leoscheer.com

    Dans une vie antérieure, j'ai soutenu une thèse de doctorat sur la déclaration d'amour dans la tradition littéraire française. Je n'ai pas continué dans la recherche universitaire parce que c'est beaucoup trop difficile, mais j'ai poursuivi mon idée et j'en ai fait un petit essai.

     

    Les déclarations d'amour occupent une place de choix au théâtre, au cinéma, dans la poésie. C'est moins évident dans les récits. Sont-elles un élément de tension ou au contraire une menace pour le récit ?

    A partir de relectures de romans français, cet essai dévoile les rapports ambigus de ces frères ennemis que sont l'amoureux et le narrateur. Il s'interroge du même coup sur l'art du récit. Puisque tout récit est l'histoire d'une transformation, et que l'amour est par définition un événement bouleversant, une histoire d'amour est une histoire au carré.

    Et si l'amour était à l'origine de toutes les histoires ?

  • revues et ouvrages collectifs

    Notices, articles

    Colomba

    Dictionnaire des personnages populaires de la littérature par 100 écrivains d’aujourd’hui, Éditions du Seuil, 2010.

     

    Comment la fiction vient aux écrivains

    Genèse du roman, Rodopi, 2004

     

    Les Métaphores de l’amour

    Nouvelle Revue Française, NRF, Éditions Gallimard, 1997.

     

    Notices de Le Contrat de mariage et La Femme de trente ans  

    Edition critique en ligne de La Comédie humaine de Balzac,

    www.balzac/furne

    Aimer ou écrire

    Romantisme, Actes du colloque d'agrégation, Éditions SEDES, Paris, 1994.

  • "Je nous revois toutes les deux, elle sur son canapé jaune, moi sur le vieux fauteuil crapaud recouvert d'un plaid noué derrière le dossier, à fumer clope sur clope en parlant des hommes, de ce qu'on voulait et de ce qu'on ne voulait pas.

    À force, l'avenir nous brûlait les lèvres."

     

    Le problème avec l'amour, (roman, 2017)

  • RENCONTRES

    Salons littéraires, conférences, signatures

    Fête du livre de Hyères

    13-14 mai 2017

    Librairie La Marge à Ajaccio

    5 mai 2017

    Le printemps du livre de Montaigu

    7-9 avril 2017

    Salon du livre de Paris

    24, 25, 26 mars 2017

    Sienne, Promenade d'auteur avec Toscanalibri 

    12 novembre 2016

  • Contact

  • Presse

    Marie-Claire avril 2017

    Sélection pour le prix Marie Claire du roman féminin

    Gilles Chenaille

    La fabrique des sentiments. 

    On parle plus facilement du désir que du sentiment, à la mécanique moins apparente. Ici, la narratrice, 40 ans, divorcée, est obsédée par l'envie de comprendre pourquoi elle ne donne pas toutes ses chances à la passion qu'elle vit au présent. Pourquoi elle résiste à cet homme qui la séduit. Aussi va-t-elle, en lui faisant par écrit le récit de ses expériences amoureuses précédentes,enquêter sur ce qui est devenu sa pratique et sa vision d'un sentiment vécu d'habitude sans se poser trop de questions. De la rencontre à la séparation, depuis son premier amour, elle passe au crible tous ces ressorts qui la meuvent. Et qui, très fort, nous émeuvent.

    L'Express 8/3/2017

    Delphine Peras

    Toute petite déjà, Marion s'est mis en tête

    de « connaître l'amour » plutôt que de devenir actrice ou vétérinaire. Une ambition toujours affichée.
    La quarantaine venue, mère d'une ado, elle s'adresse
    à son nouvel amoureux, Marco, pour évaluer
    les chances de leur idylle naissante à l'aune de son propre passé sentimental. D'où cette rétrospective intime, et très parisienne, depuis ses premiers émois d'étudiante à la Sorbonne au début des années 1980, jusqu'à ses emballements successifs, en passant
    par l'échec de son mariage. A son aise sur ce terrain (voir son essai La Déclaration d'amour. Sur le fil du désir), Isabelle Miller se livre à une fine analyse de l'amour moderne par la voix sans chichis de sa narratrice. Elle dit bien « tout le fatras humain » que charrie ce sentiment : « espoir, plaisir, bonheur, ennui, jalousie, trahison, remords, perte
    de temps, avenir ». Le genre de roman qui interpelle, quelque part, au niveau du vécu...

    France 2 - Dans quelle éta-gère 10/3/2017

    Monique Atlan

    Radio Classique - L'invité culture 6/2/17

    Patrick Poivre d'Arvor

    Aujourd'hui en France - Le Parisien 13/2/17

    Pierre Vavasseur

    Maladie d'amour

    « Les chimères de I'amour se posent sur les épaules avec des petites plumes d'étourneau et de grosses serres de balbuzard ». Qui dit cela ? Isabelle Miller, dans un livre au titre éloquent « le Problème avec l'amour». Marion n'attend plus guère de miracle lorsque flambent le cœur de son amoureux et les mots qui vont avec. Elle a des arguments pour l'en convaincre et les lui livre témoignages à l'appui, les uns après les autres. Depuis quand n'a-t- on si joliment écrit de roman sur l'amour ?

    Le Quotidien du Médecin 13/2/17

    Martine Freneuil

    Espoirs et douleurs

    Marion, la quarantaine, divorcée, mère d'une adolescente, vient de repousser l'homme qu'elle aime. Pour dissiper le quiproquo, elle lui raconte dans une longue lettre ses échecs passés. Elle cherche autant à le faire revenir qu'à lui faire comprendre, à comprendre elle-même,pourquoi l'amour fait mal. «Le Problème avec l'amour » est fait du récit de ses expériences, du Paris des années 1970 aux années 2000. Mais il ne faut pas attendre d'Isabelle Miller une relation linéaire. Marion retranscrit tout ce qui lui vient à l'esprit et c'est en passant d'un portrait masculin et d'une pensée à l'autre qu'elle élucide les effets des histoires que l'on se raconte à soi-même, avant de les raconter aux autres.

     

    Version Femina 27/2 2017

    Coup de coeur des lectrices

    « L'amour n'a que faire du bonheur », c'est le constat de notre héroïne, qui explique à son amant pourquoi les histoires finissent mal en général. Un roman séduisant, original par son point de vue, qu'on n'a surtout pas envie de quitter, lui.

    In|Corsica Magazine avril 2017

    Constant Sbraggia

    "En toile de fond, la vie parisienne. Au coeur de sa réflexion, tous les ressorts de l'amour. Un roman captivant, servi par une écriture lumineuse et séduisante."

    https://www.facebook.com/incorsicamag/

    RCF Corsica 9/5/2017

    Philippe Perrier

    https://soundcloud.com/rcf-corsica/cicampemu-20170510-07h05-isabelle-miller-pad

    Collectif-littérature 5/2/17

    Publikart 24/2/2017

    Une vision réaliste de l'amour au XXIème siècle

    publikart.net

    Bibliosurf, webographie littéraire 25/2/2017

    Radio Le Mouv' 9/11/ 2012

    Lisa Vignoli

    lemouv.radio.fr /La Soirée Obama

    Livres Hebdo 25/4/2008

    Sean James Rose

    De la création en stand by

    www.sgdl-auteurs.org/isabelle-miller/Les Inachevées

    Le Figaro Magazine 2/8/2008

    Elisabeth Barillé

    L'étrange beauté de l'inabouti

    www.sgdl-auteurs.org/isabelle-miller/Les-Inachevées

    Esprit Juin 2008

    Olivier Mongin

    La Stampa 4/7/2008

    Sandro Cappelletto

    Non è finito ma è ancora piu bello

    www.sgdl-auteurs.org/isabelle-miller/Les-Inachevées

    La Croix 7/6/2008

    Jean-Claude Raspiengeas

    De l'inachèvement et de l'imparfait

    www.sgdl-auteurs.org/isabelle-miller/Les-Inachevées

    Mediapart 1/8/2008

    Jacques Dubois

    L'inachèvement, comble de l'art

    mediapart.fr

    Point de vue juin 2008

    Le Temps Suisse 9/8/2008

    Isabelle Martin

    Le Magazine littéraire février 2003

    Claude Mourthé

    Le Figaro littéraire 10/4/2003

    Olivier Delcroix